prendre


prendre
Prendre, Accipere, Acceptare, Capere, Captare, Excipere, Prendere, Prehendere, Comprehendere, Percipere, Sumere, Desumere.
Prendre et appliquer à soy, Asciscere.
Prendre en sa main quelque chose, Inuolare.
Prendre en cachette, Surripere.
On n'en sçait par où prendre, Non pes, non caput apparet. B.
Prendre une chose hastivement et soudainement, Corripere.
Prendre premier qu'un autre, Praeripere.
Souvent prendre, Sumptitare.
Prendre et ravir, Deripere, Diripere.
Je ne me puis tenir que je ne te prenne aux cheveux, Vix me contineo quin inuolem in capillum.
Prendre rudement, Arripere.
Prendre par la main, Manu prehendere.
Prendre par derriere, Reprehendere.
Prendre devant que de faire quelque chose, Praesumere.
Prendre devant qu'un autre, et le premier, Occupare.
Ne prendre l'autruy, Cohibere manus ab alieno.
Prendre biens meubles par execution, Auferre pignora.
Prendre à soy, Assumere,
Ceux qui ont prins à toutes mains. Conciliatores pecuniarum. B.
Prendre le tout à soy, Attribuere tibi soli.
Il leur a commandé de prendre les biens pour eux, Bona sibi habere iussit.
Tu n'en prendras point ta part, Partem tibi ab eo cui est, non indipisces.
Prendre un homme pour payer au lieu d'un autre, Debitorem agnoscere.
Prendre un homme au corps, Iniicere manum homini. B.
Il a esté prins au corps par faute de payement, Quum iudicatum non faceret, addictus Hermippo, et ab hoc ductus est. Budaeus ex Cicerone.
Prendre prisonnier, Excipere incautum.
Prendre en presens, Accipere aliquid in muneribus.
Tu es si povre, que je pense que tu oserois bien prendre la viande du milieu de la flamme, Petere e flamma te cibum posse arbitror.
O comment il s'est prins, et mis és rets luy mesme par son premier plaidoyer? Quemadmodum sese induit priore actione.
Incontinent qu'elle est prinse, etc. A volatura ita vt capitur, farturae destinatur.
Celle qui fait coustume de prendre, Acceptrica. Plaut.
Qui prend ou reçoit, Acceptor.
Prendre sur les chemins les lettres qu'on portoit à aucun, Literas intercipere.
Prendre d'aucun quelque chose à la charge de l'acquitter et payer pour luy, Permutare aliquid aere alieno alterius.
Faire crier qu'un chacun prenne les armes, et qu'on s'assemble, Euocare ad arma.
Esperance leur avoit esté cause de prendre les armes, Spes eos armauerat.
Avoir et prendre pour remede, In remediis habere.
Prendre quelqu'un avec soy pour cheminer, Emmener avec soy, Aliquem tollere.
Prendre et assigner jour pour tuer aucun, Destinare diem necis alicui.
Prendre et arrester jour pour faire nopces, Diem dicere nuptiis.
Prendre le double de quelque escriture, Exscribere.
Prendre par escrit, et recueillir ce qu'aucun dit, Excipere.
Prendre adjoinct, Cooptare subscriptorem. B.
Prenez courage, Parate animos.
Prendre force, Robur capere.
Prendre chair, Ire in corpus, id est, corpulentum fieri. Budaeus ex Quintil.
Prendre son sel, Combibere. B. ex Columel.
Prendre par force, Occupare.
Prendre entre plusieurs celuy qui est le plus convenable à faire ce qu'on veut faire, Deligere.
Prendre à sa charge, Rem periculi sui facere. B. ex Triphonio.
Prendre en sa charge et en sa defense, Aliquem suscipere et tueri.
Prendre la cause, Causam totam complecti.
Prendre les procez et affaires d'aucun en main, Eius causas suscipere. Liu. lib. 23.
Prendre la cause, garentie et defense, Penitus in causam descendere, vel sese submittere, Liti vt suae se opponere, Agnoscere litem vt suam, Litem suam facere, eiusque euentum recipere ac praestare, Vindicem se causae offerre, euentumque iudicij praestaturum. B.
Le garent doit prendre la cause, et en porter le faiz, Suscipere in se litem author debet, euentumque praestare. B.
Se joindre ou prendre la cause pour faire plaisir à autruy, et non pour soy- mesme, Personam suam in lite aliena adumbrare loco beneficij. Bud.
Prendre à defendre les affaires d'aucun, Negotia atque controuersias alicuius suscipere, Patrocinium suscipere.
Prendre fort à coeur, Grauiter aliquid aduertere.
Prendre à compagnon, In societatem accipere, Asciscere sibi socium.
Pren moy pour tiers compagnon en amitié, Ascribe me tertium in amicitiam.
Prendre aucun pour juge, Iudicem capere.
Prendre la personne de juge, Induere personam iudicis.
Prendre arbitre, Arbitrum sumere.
Prendre le juge pour arbitre et s'accorder à luy, Iudicem de controuersia sumere.
Prendre terre, c'est faire chemin, et aller outre, gaigner chemin. au 3. liu. d'Amadis chap. 6. Allez à tous les diables, qu'ils vous traictent aussi chaudement que vous en avez traicté d'autres depuis huit jours en ça, et ne laissez pas de prendre terre, car celles que vous avez si long temps tenuës par force demeureront de leur gré avec moy.
Prendre à tesmoing, Attestari, Testes facere.
Prendre quelqu'un pour maistre et enseigneur, Capere magistrum ad rem aliquem.
Prendre à fils, Arrogare aliquem in filium, Adoptare.
Prendre à femme, et mener en sa maison, Ducere vxorem.
Prendre quelqu'un pour exemple, Documento habere aliquem.
Je ne prendray pour excuse ce que tu dis que tu n'y estois point, Non sum auditurus, Non eram.
Prendre heritage en payement pour le pris qu'ils sont estimez valoir, Praedia in aestimationem accipere.
Prendre à caution et pour pleige, Accipere aliquem vadem pro alio.
Prendre le serment, Adigere sacramento. B.
Envoyez pour prendre le serment, Missi qui iusiurandum exigerent. Budaeus.
Prendre et assigner jour et lieu pour faire quelque chose, Diem et locum ad aliquid constituere. Liu. lib. 23.
Prendre à loüage en navire, Nauem conducere.
Prendre à merci une ville qui se rend, Vrbem in deditionem accipere.
Prendre aucun en haine, Odium alicuius capere.
La matiere vaut bien prendre la peine, Digna adeo res est vbi tu neruos intendas tuos B. ex Terent.
Prendre esgard sur aucun, Documento habere aliquem.
Prendre garde, Aduertere, Aduertere animum, Attendere animum, Obseruationi operam dare, Conspicere, Circunspicere, Obseruare.
Prendre garde diligemment à quelque chose, Seruare.
Prendre garde à son aage, AEtatem suam respicere.
Prendre garde et espier, Imminere, Explorare.
Prendre garde à la nature des choses, Euoluere naturam rerum.
Prendre garde à quelque chose, et en avoir soing, Rem aliquem animaduertere.
Prendre garde et escouter, Arbitrari.
Prendre garde de bien pres, Obseruare restricte.
Prendre garde de pres à la nature des choses, Rerum naturam studiose intueri.
Quand on prend garde de pres à une chose, Animaduersio.
Il faut prendre garde que, etc. Spectandum ne, etc. Cautio est ne, etc. Custodiendum est vt, etc.
Je pren garde à cela, et y pense, In oculis animoque versatur mihi haec res.
J'y prendray garde, Ego istuc videro.
Prenez garde je vous prie, Quaeso animum aduertite.
Prendre garde à ce qu'on dit, Cogitate verba facere.
Personne ne prend garde à ce, Hanc nemo ducit rationem.
On prend garde que, etc. Curatur vt vinea vetus semel fossa sit.
Qui prend garde à quelque chose, et y a l'oeil, Custos.
Qui prend garde et advise à chacune syllabe, Auceps syllabarum.
Qui prend fort garde à ce qu'il fait, Consyderatus.
Lyre en y prenant garde, Cum cura legere.
Qui ne prend point garde et ne luy chault de son vivre, Circa victum indifferens.
Prendre garde à soy, Respicere se.
Prendre sa partie au bric, In articulo causae aliquid contechnari. Budaeus.
Prendre qualité de noblesse, In persona controuersiae nobilitatem vsurpare. B.
Prendre conclusions criminelles, Facinus in crimen vocare, Reis poenam suppliciumque irrogare libello, Mulctam dicere. B.
Prendre conclusions doulces et gratieuses à l'encontre d'un accusé, Molli brachio petitiones aduersus reum intendere.
Prendre conclusions fort rigoureuses à l'encontre d'un accusé, Atroci brachio et gladiatorio petitiones aduersus reum intendere. Budaeus.
Prendre plaisir et recreation, Voluptatem capere.
On prend l'un pour l'autre, Erratur in nomine.
Prendre autrement et en autre sens une chose qu'on ne l'a dicte, Accipere aliorsum.
J'ay prins cela en ce sens, Id ego in eam partem accepi.
Prendre à la rigueur de la lettre, Expromere ius literis.
Prendre en bonne part, In bonam partem interpretari, AEqui boni facere.
Prendre en mauvaise part, Secus interpretari. B.
Prendre en patience, AEquo animo pati, Ferre. Sueton. Terent. Patienter ferre. Cato in distich.
Il prend bonne patience, AEquissimo patitur animo. Sueton. in Octauio.
Prendre à bon escient ce qui est dit par jeu, Praeuertere, serio, quod dictum est ioco.
Ne prendre ou n'entendre pas bien une chose, Parum accipere locum aliquem, et minus intelligere.
Prendre à injure, Ad contumeliam accipere.
Interpreter et prendre à mal quelque chose faicte pour bien, Recte facta detorquere.
Pren-le ainsi que je le dy, Accipe hoc vt a me dicitur.
Qu'on le prenne comme on voudra, Vt volet quisque accipiat.
Je pren en gré ce qu'il baille, Quod dat accipio.
Prendre en gré, Accipere aequo animo.
Qui prend tout en gré et patience, AEquus animus.
Pren-le pour toy, Habe tibi, Tene tibi.
Se prendre à aucun de quelque meffait, Iras in aliquem vertere.
Se prendre à fortune de quelque chose, Ad Fortunam transferre factum aliquod.
On ne s'en sçauroit prendre sur moy, Praestare nihil debeo.
Les crediteurs ne s'en doivent prendre à autre que à eux mesmes de leur negligence, Creditores suae negligentiae expensum ferre debent.
Dieu immortel s'est prins à nos gens de guerre pour reparation de tes fautes, et les a punis, Tua scelera Deus immortalis in nostros milites expiauit.
On ne s'en prendra qu'à nous de toutes ses paroles, Dicta omnia praestanda nobis sunt.
Ils s'en prendront à toy, si, etc. Abs te rationem reposcent, si grauius quid acciderit.
Ne t'en pren point apres à moy, Ne post conferas culpam in me, Ne posterius in me culpam transferas.
Pren t'en à toy de tout l'affaire, Omnem culpam in te transfer, Attribue tibi.
Pren t'en apres à moy de tout, Culpam omnem post in me impingito.
Or voila, se prenne à moy qui voudra, Age, Phormionem qui volet lacessito. B. ex Terent.
Prendre sur soy quelque affaire, Ad se recipere.
Prendre sur soy les debtes de ses amis, et se charger de les acquitter de leurs debtes, AEs alienum amicorum suscipere.
Je le pren sur moy, Author id tibi sum.
Il le fera je le pren sur moy, Ad me recipio, faciet.
Prens-tu sur ta foy que j'en seray bien payé? Fide tua esse iubes?
Le droict est prins sur ce qu'on a accoustumé de faire, Stat ius exemplis.
Je suis prest de prendre droict par ton propos mesme, Per me licet vt in hoc quod contendis et ponis, summam controuersiae constituamus, vt id sit litis decretorium. B.
Estre prest de prendre droict par ce que les tesmoings en diront, Vouloir en croire ceux qui y estoient presens, Sponsione aduersarium lacessere, ni testes ita dicerent testimonium. B.
Seroit-il possible qu'un tel malefice peust prendre sur luy, et peust cheoir sur luy? Potest hoc homini huic haerere peccatum?
Prendre sur le fait, Prehendere, vel Deprehendere.
Prendre quelqu'un par ses paroles, Obsignatis literis cum aliquo agere. Bud.
Prendre au mot, Conditionem accipere. B.
Est-il prins de pres? Satisne vobis praetori improbo circundati cancelli videntur? id est, Non habet quo se vertat, aut qua euadat. B.
Je pren le cas, Concedo. Ciceron dit, Do sane, si postulas, Je pren le cas, si tu le veux.
Pren le cas qu'ainsi soit, Age porro, Sine sic habere, Fac esse, Esto, Finge ita esse.
Pren qu'il soit ainsi, Puta te illa mitissima lege causam dicere, id est, fac ita esse. B.
Pren que tu sois en mon lieu, Fac quaeso, qui ego sum, esse te. Bud. ex Cic.
Pren le cas qu'ainsi soit, toutesfois, etc. Verum vt ita sit, tamen, etc.
Prenez encore qu'il n'en y ait point d'autres, certes si est-il à craindre que, etc. Vt alia non sint, certe ne lassescat Fortuna, metus est.
Prenez que, etc. Esto Barbari externique ritus inuenerint.
Prenez le cas qu'il n'y ait rien fait de ce qui a esté fait, Omnia pro infecto sint.
Prenez le cas qu'il ne soit pas ainsi, certes, etc. Ne sit sane, videri certe potest.
Pren le cas que quelqu'un, etc. Finge aliquem nunc fieri sapientem.
Pren le cas qu'on ne luy en sçache pas bon gré, Cesserit parum gratus.
Il luy est bien prins, Bene actum cum eo.
Il en est bien prins, Res bene vertit. B. ex Gell.
Il m'en est prins en telle sorte, comme si j'eusse, etc. Perinde cessit mihi, ac si, etc. B.
Voila comment il m'en est prins, Ita mihi cessit negotium. B.
Il leur print bien que, etc. Bono eis fuit illum occidi.
Il luy prend bien, Bono est ei. B. ex Liu.
Il ne luy en sçauroit bien prendre, Incertis auspiciis hoc aggressus est, vel aduersis. B.
Il n'y prend ne n'y met, Isti illic nec seritur nec metitur. Budaeus ex Plaut.
Faire prendre un autre tour et cours aux fleuves, Contorquere in alium cursum amnes, et deflectere.
Prendre chemin, Eam affectare viam. B. ex Terent.
Prendre à quelque chose, Adhaerere.
Faire prendre ensemble, Coagulare, Congelare.
Ces choses se prennent et se lient ensemble en y mettant, etc. Haec excipiuntur cerato e rosa facto.
Cet odeur prent aux habillemens et le sentent, Transit in vestes is odor vna conditus.
Prins, Captus, Sumptus, Assumptus, Prensus, Prehensus.
Estre prins par sa confession, Indui sua confessione.

Thresor de la langue françoyse. .

Regardez d'autres dictionnaires:

  • prendre — [ prɑ̃dr ] v. <conjug. : 58> • 980; lat. prehendere I ♦ V. tr. A ♦ Mettre avec soi ou faire sien. 1 ♦ Mettre dans sa main (pour avoir avec soi, pour faire passer d un lieu dans un autre, pour être en état d utiliser, pour tenir). Prendre un …   Encyclopédie Universelle

  • prendre — PRENDRE. v. a. Mettre en sa main, en son pouvoir sans violence, occuper quelque chose en la tenant. Prendre une espée. prendre un livre. prendre quelque chose avec la main, de la main. prendre un cheval par la bride. prendre un boeuf par les… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • PRENDRE — v. a. ( Je prends, tu prends, il prend ; nous prenons, vous prenez, ils prennent. Je prenais. Je pris. Je prendrai. Je prendrais. Prends. Prenez. Que je prenne. Que je prisse. Pris. ) Saisir, mettre en sa main. Prendre un livre. Prendre une épée …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • PRENDRE — v. tr. Saisir, mettre en sa main. Prendre un livre. Prendre une épée. Prendre une pierre. Prendre une plume. Prendre un bâton. Prendre la main, le bras, l’oreille à quelqu’un. Prendre quelqu’un par la main. Prendre un cheval par la bride. Prendre …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • prendre — (pren dr ), je prends, tu prends, il prend, nous prenons, vous prenez, ils prennent : je prenais ; je pris ; nous prîmes, vous prîtes, ils prirent ; je prendrai ; je prendrais ; prends, qu il prenne, prenons ; que je prenne, que nous prenions ;… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • prendre — vt. ; échanger (contre) ; confisquer ; figer (ep. d une gelée), durcir (ep. d un ciment), cailler (ep. d un lait emprésuré): prandre (Cohennoz.213, Cordon.083, Giettaz.215, Juvigny.008, Megève.201, Morzine.081, Notre Dame Bellecombe.214b, St… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • prendre — prene, prendre, prene prendre; avoir. A pres sei vint ans : il eu 20 ans. voir agantar, peçugar, enregar …   Diccionari Personau e Evolutiu

  • prendre — prender, prendre /prendar/prondr(a)/ L. Fr. To take. The power or right of taking a thing without waiting for it to be offered. See a prendre …   Black's law dictionary

  • prendre — [pʀɑ̃dʀ(ə)] (v. 3) Présent : prends, prends, prend, prenons, prenez, prennent ; Futur : prendrai, prendras, prendra, prendrons, prendrez, prendront ; Passé : pris, pris, prit, prîmes, prîtes, prirent ; Imparfait : prenais, prenais, prenait,… …   French Morphology and Phonetics

  • prendre — pren|dre Mot Pla Verb transitiu, intransitiu i pronominal …   Diccionari Català-Català


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.